Quand et comment ?

Il existe 2 types de pilules du lendemain. Dans tous les cas, il faut la prendre le plus vite possible après le rapport à risques car son efficacité diminue au fur et à mesure que le temps passe. Elles sont toutes disponibles sans ordonnance en pharmacie. Aucune d'entre elles n'est efficace à 100% et ne doit remplacer une contraception régulière.

  • Les plus anciennes (à base du progestatif lévonorgestrel)

Elles doivent être prises dans les 12 heures si possible et au plus tard 72 heures après le rapport non protégé. Elles ne peuvent plus retarder l'ovulation si celle-ci doit intervenir dans les 48 heures. Bien utilisée, elle permet de diminuer de moitié environ le risque de grossesse.

  • La plus récente (à base d'ulipristal acétate) 

Elle est la plus efficace car elle peut agir même quand on est très proche de son ovulation, période où le risque de grossesse est le plus important. Prise dans les 24 heures qui suivent le rapport non protégé, elle permet de diviser environ par 6 le risque de grossesse. Pour les retardataires, elle peut être utilisée jusqu'à 5 jours après le rapport à risque.

ATTENTION! Une pilule du lendemain est une solution d’urgence, en cas de crainte de grossesse. Tu dois prendre le comprimé, LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE APRES LE RAPPORT SEXUEL non protégé.

Si on a d’autres rapports sexuels par la suite, IL FAUDRA METTRE UN PRESERVATIF.

Attention :

Une pilule du lendemain ne protège que le rapport à risques pour lequel tu prends le comprimé, elle ne te protège pas pour les rapports sexuels suivants !!!

Le truc?

  • L'idéal est d'avoir toujours chez soi une pilule du lendemain pour pouvoir réagir au plus vite. Même le week-end ou en vacances!
  • Les pilules du lendemain sont toutes en vente libre en pharmacie. Ainsi vous pouvez vous la procurer sans une prescription du médecin.

Le témoignage de Marie, 27 ans

« Je suis interprète, je voyage tout le temps, passe plus de temps dans les avions et à l’hôtel que chez moi. Mon copain  vit à Bruxelles et on essaye de se retrouver le plus souvent possible. Il y a 3 ans, je suis tombée enceinte parce que – dans la précipitation des retrouvailles- il n’avait pas mis de préservatif et que ce n’était pas la bonne période. J’ai donc du subir une IVG, je ne le souhaite à personne, c’est un très très mauvais souvenir. Depuis, j’ai toujours avec moi une pilule du lendemain pour éviter d’angoisser si je devais avoir un rapport sexuel non ou mal protégé. La leçon a porté ! »



 La prise d'une pilule du lendemain n’est pas entièrement recommandée si:

  • Vous êtes déjà enceinte.
  • Vous allaitez votre bébé. Parlez-en avec un médecin ou un pharmacien !

Parlez-en également à votre médecin si vous souffrez d’asthme sévère ou de troubles hépatiques sévères.